Son Excellence Eugène Rougon est le sixième volume des Rougon-Macquart, et probablement le roman politique de la série. Emile Zola y campe les rejetons de la lignée des Rougon et des Macquart, mais avant tout Eugène Rougon, d’abord président du Conseil d’Etat, puis sans portefeuille car tombé en défaveur auprès de l’Empereur à cause d’une femme, puis grâce au cynisme le plus cru, nommé ministre de l’Intérieur à la suite de l’attentat d’Orsini. Son excellence Eugène Rougon est l’un des portraits les mieux réussis de la corruption et de l’immoralité du monde politique. C’est aussi l’un des tableaux les plus réalistes du Second Empire. Au final, l’un des romans de Zola les plus méconnus, énorme erreur, et peut être la cause de notre réalité politique au fil des décennies.